Quat et one feye

18 juillet 2009

Tournée d'été en Vendée

Grand plaisir pour les marins du bord de Meuse et leur feye, cet été

PhotoFunia_5cee7e

Une mini tournée (de cinq concerts) en Vendée et Charente maritime

Le vendredi 24 juillet, 
Quat (Phil) et one feye" assurera la troisième partie du
Festival Les Ricochets à Fontenay-le-Comte.

Image_2 Image_3

Lien vers le site du festival

Le samedi 25 juillet,
trois concerts : 10h (scène 8)  - 14h30 (scène 2)  et 17h (scène 5) dans le cadre du
Festival "Les sardines à Saint Jean"

Affiche__2_

Lien vers le site de présentation

Le dimanche 26 juillet,
dans le cadre d'un rassemblement d'artistes et Artisans, vraisemblablement en début de soirée.
Marché de l'Arbre à La Rochelle

Image_1

Découvrez le site officiel

Posté par Quatetonefeye à 14:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]


17 mai 2009

Juillet 2009

Le festival des Sardines à Saint Jean qui rassemblera une vingtaine de groupes de chants de marins annoncent que certains viennent de loin en citant les p'tits belges de Quat t one feye.

Affiche__2_

Debout les gars, réveillez-vous
Il va falloir en mettre un coup

Le vendredi 24 juillet dans le cadre de Ricochet

Le samedi 25 juillet lors du Festival des Sardines

Posté par Quatetonefeye à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Matériel de promotion et fiche technique

Vignette_VCoul
Affiche couleur en téléchargement    (clic droit sur le lien et "télécharger la cible du lien")

logo1Bleu
Logo en téléchargement   (clic droit sur le lien et "télécharger la cible du lien")

Image_2

La Fiche_technique_Quat est aussi téléchargeable


Posté par Quatetonefeye à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2009

Prochains concerts

Après notre prestation du 2 mai à Bomel qui a rencontré le vif succès que l'on sait, aux côtés d'Accordance et des Sergents de Berwette-Muchards, les potes de Quat (Phil) et one feye sont à quai pour un moment.

Bomel_2_mai_005

Mais à quai ne veut pas dire au repos. En effet, il s'agit pour eux de préparer une (petite) tournée estivale en Vendée (Fontenay-le-comte).
Le festival des Sardines à Saint Jean qui rassemblera une vingtaine de groupes de chants de marins annoncent que certains viennent de loin en citant les p'tits belges.

Affiche__2_

Debout les gars, réveillez-vous
Il va falloir en mettre un coup

Le vendredi 24 juillet dans le cadre de Ricochet

Le samedi 25 juillet lors du Festival des Sardines

Posté par Quatetonefeye à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2008

Connaissez-vous la Radio du Canard Folk

C'est ici :

Posté par Quatetonefeye à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 octobre 2007

FEST-NOZ A JEMAPPES : UN BAL AVEC NOS AMIS MUSICIENS BRETONS !

Image_14

C'est le samedi 3 novembre prochain, à 20 h 30, que se déroulera au salon communal de Jemappes, un Fest-noz.

Il s'agit d'un concert et d'un bal avec des danses bretonnes et wallonnes proposés par Alanig al Louarn et La Mouchafou. Un répertoire folk avec des danses traditionnelles de chez nous et de Bretagne mais aussi avec des compositions récentes des musiciens (Scottichs, polkas, an dro, hanter dro, laridés, ronds de Saint Vincent et autres dans fisel de la région de Guerlesquin). 

Implantée dans les Côtes d'Armor, Alanig al Louarn est une association qui promeut la culture et la langue bretonnes à travers diverses activités musicales, multiples rencontres, échanges culturels et animations (théâtre, éveil à la danse...).

La Mouchafou est un atelier de cornemuses situé à Mons dont l'un des buts est de promouvoir la culture populaire en recherchant les modes d'expression des anciennes communautés locales de chez nous. Par le moyen essentiellement de la cornemuse, il remet à l'honneur mélodies et anciens chants de Wallonie. 

C'est dans le cadre du récent jumelage entre ces deux groupes que cornemuses, binious... nous feront donc danser.

Une bonne quinzaine de Français et musiciens de talent seront bien présents !

A l'origine, un fest-noz est une fête de nuit bretonne. Non tolérée par l'église, elle clôture des travaux agricoles collectifs (aire neuve, battage, moissons, arrachage et ramassage de pommes de terre...) et ponctue mariages, noces et fêtes paiënnes ou religieuses. Elle sert autant de remerciement aux travailleurs de la terre... qu'à la liesse populaire et à l'unité de la communauté. Cette manifestation est aussi l'objet de jeux, concours de chants et danses. Menées initialement à la voix, les danses rassemblent dans la ronde les membres d'une même communauté rurale. Parfois, c'est l'instrument de musique (biniou, accordéon..., suivant les régions) qui entraîne les danseurs, mais seulement quand l'événement est assez important pour justifier la dépense, ou quand la situation économique est assez bonne pour que certains achètent un instrument.

Lors d'une telle fête, sur une musique populaire locale (trad), on pratique des danses en chaîne ou en cercle (tout le monde se tient par la main), en couples, ainsi que des danses agrémentées d'enchaînements, de figures...

Entre l'apparition de chaque groupe, de courtes pauses permettent aux danseurs de se restaurer avec généralement des crêpes, galettes-saucisses, fars bretons et kouign amann. Elles permettent aussi de boire du cidre, du jus de pomme et de la bière.

A Jemappes, il nous sera donc proposé de danser à l'ancienne dans une salle avec en toile de fond de la musique authentique, un retour aux sources et des sensations fortes.


Au salon communal de Jemappes

Avenue du Roi Albert, 642

7012 Jemappes

Entrée : 5 euros

Petite restauration

- Organisateur : MOGA ASBL, 065/31.27.74 ou 0478/34.29.68; michel.massinon@skynet.be; www.lamouchafou.be

Avec le soutien de la Ville de Mons et de la brasserie St Feuillien

Posté par Quatetonefeye à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 août 2007

Interview de Michel Colleu, le spécialiste

Michel Colleu, vielleux au sein des groupes Jolie Brise (1978) et Cabestan (1982), mais surtout devenu le spécialiste des chants de marins auprès des éditions du Chasse-Marée

Ce jeudi 16 août 2007, c’est à l’occasion de la tenue du Festival de Paimpol qu’il accordait une interview au quotidien régional : La Nouvelle République. Ce dialogue d’été, signé Alain Dutasta, a paru sous le titre :

« Michel Colleu :  Le chant de marin, c’est le plaisir de partager. »

D’entrée de jeu, le journaliste s’étonne d’abord de l’attrait que peut avoir ce genre musical, à l’heure de la techno ou du rap.

M. Colleu répond : Aujourd’hui, chez les disquaires, on trouve dans le rayon de la musique dite traditionnelle un sous classement, le chant de marin, qui ne dépend d’aucun classement géographique mais qui évoque prioritairement le plaisir de chanter. Un chant qui révèle un métier –celui de marin-, un lieu –les ports- ou le lien entre les deux au travers du thème du voyage. Phénomène particulier puisque, dit-il, il n’y a pas, par ailleurs, de chant d’artisan ou de paysan.

Ambiguité et richesse que celles du chant de marins que certains associent à la voile et au passage du cap Horn et que d’autres rattachent soit aux pirates à la jambe de bois ou aux bordées dans les ports, soit au travail de la mer, sur les sardinières notamment. Si on tient compte aussi des mariniers des fleuves ( comme la Loire ou la Dordogne), le concept va aujourd’hui de Christophe Colomb à la Marine Nationale…

Pourquoi alors un renouveau, si le genre a connu une période d’essoufflement, s’interroge Alain Dutasta

Selon Michel Colleu, les anciens qui faisaient partie du monde de la voile, disaient ne pas connaître de « chants de marins ». mais ceux-là reconnaissaient qu’ils travaillaient en chantant, pour hisser les voiles, pour haler le bateau, pour aider à la manœuvre… Ce qui a porté atteinte au genre musical, c’est la disparition de la société traditionnelle, dans l’entre-deux guerres et dans les années cinquante. Une période où la marine à voile s’est elle-même éteinte. Si la France fut parmi les plus grands armateurs de voiliers de commerce, on ne comptait plus dans les années trente que les terres-neuvas comme grands voiliers… et les années cinquante signaient quasi le caractère révolu du chant de marins. Si des chœurs d’hommes ont repris le flambeau, c’est suite à la parution en 1927, du recueil du Capitaine Armand Hayet : « Chansons de bord »…

Mais un livre ne déclenche pas, à lui seul, cet engouement…

Certes, il faut relever l’influence du folk américain et la personnalité d’un Hugues Auffray qui, chez nous, a repris des airs traditionnels américains en leur accolant des textes de paroliers français. Qui ne se souvient du fameux « Santiano » ?
En 1970, c’est aussi un groupe de Lorient, Djiboudjep, qui relance le concept sous forme de concerts chorale puis en animation de cafés. On joue alors pour le plaisir dans les tavernes des ports, une musique qu’on partage en mêlant du traditionnel et des chansons nouvelles.

C’est alors qu’un certain nombre de collectages sont entrepris, par Michel Colleu et quelques autres passionnés, en Bretagne, en Normandie, en Vendée, sur les bords de la Loire et de la Dordogne, et sur celles du Saint Laurent au Québec. Tout ce travail débouche sur une publication : « Anthologie des chansons de mer » publiée par le Chasse-Marée, et accompagnée d’une vingtaine de disques, des cahiers de chansons et des livres spécialisés. Tout un matériel qui nourrit le répertoire des nombreux groupes d’aujourd’hui.

Sans doute est-ce cela qui alimente aussi le Festival de Paimpol initié en 1989, demande alors le journaliste ?

Faire se rencontrer ceux qui vivent de la pêche était l’intention de départ. Parler des embarcations, c’est éveiller des passions. De là, des bateaux ont été restaurés, voire même reconstruits… et on a fait une liaison entre une fête qui réunit les bateaux et les musiciens et chanteurs des équipages. Cette rencontre entre les passionnés de marine et les passionnés de musique a été une « bombe » parce que cela a démultiplié l’engouement des uns et des autres. Colleu explique ainsi la recette de ce succès : « Une fête de bateaux sans musique, ça ne marche pas. Une fête de chants de marins sans bateaux ça ne marche pas non plus !  Quand on met les deux ensemble, il se passe quelque chose de très fort.»

On peut se demander à quand remonte le chant de marins et quelle est sa raison d’être.

Le spécialiste a son avis : Il existe des témoignages de chansons dans la Grèce antique et à l’époque romaine, reprises en chœur pour accompagner les manœuvres. La raison ? Un aussi vieux principe que le tir à la corde où une équipe ne pourrait pas parler quand l’autre serait autorisée à crier. Imaginez pour laquelle des deux, la coordination des mouvements emportera la victoire. La marine a fait de cette nécessité technique… un art ! Et puis, ensuite, on s’est mis à chanter pour le plaisir : des complaintes qui évoquent le quotidien de l’existence, l’amour, la nostalgie, tout ce qui fait le contenu du répertoire traditionnel. Une vraie culture orale qui se compte par milliers de chansons. Une vraie mémoire populaire, faite de plaisirs et d’émotions partagées.

D’après l’interview de Michel Colleu.

L’article original est téléchargeable en version payante sur le site de la Nouvelle République à l’adresse : http://www.lanouvellerepublique.fr/dossiers/journal/index.php?dep=IG&num=428456

Posté par Quatetonefeye à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 août 2007

Festivals

Lorient1

Ce dimanche 5 aoùt 2007, deux festivals battent leur plein au coeur de la Bretagne. Lorient, Festival interceltique annuel tous les deux ans et Paimpol, festival des chants de marins qui se tient, lui, tous les deux ans.

Paimpol

Pour recueillir les impressions des participants (publics et artistes), deux rendez-vous posibles :

    - les sites web de ces deux manifestations (cliquez sur les photos)

Et puis, France 3 qui, ce jour, diffuse une émission spéciale : retransmission en direct de la Grande parade de la nation celte .
De grands moments en perspective.

Sûr qu'un jour, Quat et one feye sera de la partie... à Paimpol ou lors de la nuit du port de pêche à Lorient, le deuxième samedi du festival (cette année, c'est le 11).

Posté par Quatetonefeye à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2007

Bordel de Mer, une radio spécialisée

Bordel

Au sud de Montréal, deux joyeux drilles diffusent de la sacré bonne musique.
Cliquez ici pour accéder à leur podcast.

Vous remarquerez que nous figurons à la programmation, à partir de la quinzième émission et que, par ailleurs, nous avons décidé d'alimenter le forum du site...

Affiliez-vous au fil Rss du site, vous serez averti par mail de chaque parution d'un nouvel épisode

Mettez ici votre adresse mail:

Delivered by FeedBurner

Et puis, le Québec, c'est aussi l'organisateur d'un festival renommé : Cela se passe à Saint-Jean Port joli

Image_1

Si vous voulez en savoir plus sur le monde du chant de marin, il y a en marge du site de la radio Bordel de mer, un réseau social (web 2.0) qui rassemble les amateurs et les amatrices. Vous pouvez vous y inscrire et participer aux échanges.
Cela se passe à l'adresse : ici

Si vous voulez dès à présent vous affilier au forum et recevoir les nouveautés dans votre boîte mail, il y a aussi un flux Rss sous forme de Newsletter.

Recevoir le flux du Forum

Delivered by FeedBurner

Posté par Quatetonefeye à 13:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 juillet 2007

My Space

Myspace

Retrouvez-nous dans la base de données de ce site réservé prioritairement au monde musical

Cliquez ici

Posté par Quatetonefeye à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]